Judith CYPEL : « Les lettres hébraïques, une voie d’initiation »

judith

28 mars, Lycée Saint-Jacques de Compostelle, Poitiers, 20H30

Flyer à télécharger et diffuser

Tout le vivant est animé de grandes énergies, structuré par de grandes lois de l’Etre. Ce sont ces mêmes grandes lois qui sont à l’œuvre dans nos vies comme elles sont à l’œuvre dans la nature, les civilisations ou les sagesses traditionnelles. Parmi celles-ci, la Tradition Hébraïque nous offre plusieurs portes d’entrée pour tenter de pénétrer le mystère de ces lois : l’étude des Lettres Hébraïques est une de ces portes.

Historiquement, l’alphabet hébreu s’est formé à partir d’alphabets primitifs dérivés des idéogrammes égyptiens. Il est donc imprégné de l’immense sagesse de la civilisation égyptienne de l’Antiquité.

L’alphabet hébreu compte 22 Lettres et chaque Lettre est un monde en soi, un diamant aux multiples facettes. Pour mesurer leur puissance, il suffit de garder présent à l’esprit que certains sages ont consacré toute leur vie à l’étude d’une seule Lettre et n’en ont pas fait le tour…

Lorsqu’elles sont assemblées, les Lettres forment les mots qui composent le texte sacré hébreu, connu dans notre culture sous le nom de Premier Testament.

Par leurs valeurs numériques, elles numérotent également les chapitres et les versets de ce Texte et participent donc de la structure du Texte sacré.

Chacune d’elle représente une énergie, et l’ensemble constitue la totalité des énergies qui structurent notre univers, comme nous le rappelle le Zohar (Livre de la Splendeur, ouvrage de la Kabbale) : « Quand L’Eternel s’apprêta à créer le monde, toutes les lettres de l’alphabet étaient encore embryonnaires, et durant deux mille années L’Eternel les contempla et se réjouit d’elles. Quand Il décida de créer le monde, toutes les lettres se présentèrent à lui … »

Dans un même élan, les Lettres Hébraïques cachent et révèlent les grandes lois de l’Etre. Elles nous invitent à un long et lent cheminement en leur compagnie, pour les travailler et nous laisser travailler par elles… L’enjeu est de découvrir peu à peu ces grandes lois, ce qui implique de prendre conscience, et, dans une mesure, nous affranchir des codes culturels, sociaux, familiaux et personnels. C’est à un élargissement de notre vision du vivant qu’elles nous invitent… A bien des égards, ce sont de véritables étoiles qui guident les pèlerins que nous sommes sur le chemin de nos vies…

En nous appuyant sur des exemples, nous évoquerons quelques-uns de ces symboles que sont les Lettres Hébraïques, qui s’avèrent d’une infinie richesse et d’une si grande puissance…

 

 

 

 

Conférence de Dennis Gira
le lotus et la croix : quel dialogue possible ?

photo cadrée21 septembre, à Poitiers, au lycée saint-Jacques de Compostelle, 20h30

Lors de cette soirée, Dennis Gira, Américain (de naissance) Français (par naturalisation) et chrétien (culturellement et surtout par choix) partagera le fruit son expérience de quarante ans de contact avec les bouddhistes et et leurs diverses traditions, essentiellement au Japon et en France. Il parlera de l’importance pour tous du dialogue avec cette tradition, riche de 25 siècles d’histoire, de quelques règles à respecter pour que chacun, quelle que soit sa vision du monde et de l’homme, puisse mieux le vivre et des pièges qui attendent ceux qui y entrent sans se préparer. Enfin, il abordera quelques-uns des espaces de dialogue qui s’ouvrent pour ceux qui sont prêts à se laisser questionner par cette tradition : le statut de la personne humaine, la dynamique même de la vie intérieure, le statut du bouddhisme (« art de vivre », « philosophie », « sagesse », « religion » « Voie »……), la visée universelle du bouddhisme (la place de la « mission » dans le bouddhisme), la question de Dieu, etc.
La soirée se terminera par un temps de discussion.

 

Flyer à télécharger, imprimer, diffuser

merci

 

Conférence de Gilles Farcet :
« Voie spirituelle et vie quotidienne »

image1bis

11 mai, Lycée Saint-Jacques de Compostelle, 20h30

A l’heure où la méditation commence à faire les couvertures des magazines,  où fleurissent les « éveillés » et où la « spiritualité » tend à être présentée comme un accessoire du bien être,  Gilles Farcet, élève et collaborateur d’Arnaud Desjardins, se propose de dissiper quelques malentendus et confusions en rappelant les fondements d’une voie traditionnelle. Il souhaite aussi à cette occasion partager sa propre expérience en toute simplicité en dialoguant avec le public.

 

Flyer à télécharger, imprimer, diffuser

merci